. . .

Interviews des entraîneurs

Afin de mieux connaître les entraîneurs du club PBB, nous avons décidé de les interviewer et vous montrer leur réponse.

Peut-être que vos enfants souhaitent devenir entraîneur sportif et se demandent quels études faire ou bien, peut-être que vous, parents, vous voulez tout simplement découvrir les qualifications des entraîneurs.

Quelles études as-tu fait ? 
J’ai obtenu un bac afin de pouvoir passer mon Brevet d’Etat d’Éducateur Sportif option basket en 2005, en Auvergne. J’ai été apprendre le métier pendant 7 ans (en Auvergne), avant de revenir plus près de la Bretagne, deux années à Laval. Je suis revenu en Bretagne, d’abord une saison a Queven et depuis 6 ans au PBB.

Pourquoi as-tu choisi ce métier ? Est-ce une vocation ?
C’est une vocation que j’ai depuis l’enfance, j’ai toujours voulu et su que je travaillerais dans le sport. Ce qui m’a amené au basket : ma famille et mon club de foot quand j’avais 13 ans et qu’ils ne m’ont pas donner les papiers pour une mutation dans un meilleur club. J’ai donc arrêter le foot pour aller au basket, sport que pratiquais déjà mes deux grands frères et mon père.

Pratiques-tu encore le basket en tant que joueur ?
Oui je n’ai jamais arrêté depuis, à part en ce début de saison à cause d’une blessure au tendon d’Achille, mais j’espère revenir très vite pour jouer avec les gars !

Quels sont vos projets pour le PBB ?
La montée en région avec les seniors filles, et la continuité dans la formation des jeunes en les intégrant le plus possible aux équipes seniors, filles ou gars.

Pourquoi avoir choisi le PBB ?
C’est le PBB qui m’a choisi à l’époque, j’ai reçu un coup de téléphone de Sophie qui cherchait un entraîneur pour l’équipe seniors filles qui montait en d1 a l’époque. Je suis venu faire un entretien et suis vite tomber amoureux de ce club ou règne une ambiance amicale et bon enfant, avec tout de même ce sérieux des bénévoles qui font progresser le club toujours dans le bon sens.

Pour le moment, nous attendons une réponse du second entraîneur.